vendredi, 11 octobre 2013

Eist Iessen – Eist Liewen [Frage]

Antwort von déi Lénk auf ein Empfehlungsschreiben der Organisation « Eist Iessen – Eist Liewen »

Comme la planification socio-écologique est un chapitre essentiel du programme électoral de déi Lénk et une préoccupation importante pour beaucoup de nos membres, nous voulons réagir sur votre communiqué de presse du 8 octobre 2013.

Nous soutenons vos revendications au niveau mondial, européen et national d’une politique agricole sans OGM, qui respecte l’environnement et qui est équitable pour tous les individus ou collectifs impliqués, aussi bien au Nord qu’au Sud.

déi Lénk a intégré dans son programme électoral la revendication d’une interdiction générale d’aliments génétiquement modifiés et s’est toujours investi en faveur d’une agriculture sans OGM.

En plus déi Lénk soutient dans son programme l’interdiction de brevets sur les semences et s’engage pour une agriculture durable. Il est évident que la globalisation a des influences néfastes sur le système agricole et ainsi sur les aliments consommés. C’est pourquoi déi Lénk tient à promouvoir la consommation régionale et les marchés régionaux qui aident en plus à raccourcir les voies de transports, de créer des emplois là où les gens vivent et de confronter les consommateurs avec la production et la provenance de leur nourriture.

déi Lénk favorise une agriculture vivante en développant des banques de semences publiques qui aident à préserver les variétés anciennes de fruits et de légumes. Les monocultures devraient faire place aux cultures mixtes en rotation pour promouvoir la mise en place ou la conservation de la biodiversité. En privilégiant les produits alimentaires de base au lieu des industries de viande, qui sont excessivement subventionnées par l’Union Européenne, on pourrait freiner le changement climatique et les famines et améliorer la politique agricole et équitable envers les pays tiers.

déi Lénk est entièrement d’accord avec vous, qu’il faut davantage sensibiliser les gens, par exemple en proposant des plats régionaux, biologiques et végétaliens/végétariens dans les écoles et les restaurants de la fonction publique.

Finalement déi Lénk veut protéger nos eaux et sources potables, les abeilles et la faune et flore, en réduisant de manière importante l’utilisation des engrais chimiques et de pesticides.

Votre mission de défendre la base de vie de nous tous, à savoir notre alimentation, ne peut être surestimée dans un monde où des intérêts économiques à court terme et le lobbying en faveur de groupes puissants semblent souvent compter plus que le bien-être de l’humanité.

En tenant compte de ce fait, déi Lénk veut, au lieu de réduire, renforcer le droit d’opposition des organisations environnementales comme « Eist Iessen – Eist Liewen a.s.b.l. » et soutenir leurs démarches de sensibilisation et d’éducation tellement importantes.

Nous soutenons évidemment votre marche citoyenne du 12 octobre et nous l’avons communiqué dans une newsletter à tous nos membres et sympathisant-e-s, ainsi qu’à nos candidats et candidates aux élections, en les appelant à y participer.