dimanche, 08 novembre 2009

Question parlementaire concernant Arrêt d’embauche dans le secteur hospitalier

Monsieur le Président,

Conformément à l’article 79 du Règlement de la Chambre des Députés, je vous prie de bien vouloir transmettre à Monsieur le Ministre de la santé et de la Sécurité sociale la question parlementaire suivante:

Selon mes informations, lors d’une réunion entre Monsieur le Ministre de la Santé et de la Sécurité sociale et les représentants de l’Entente des Hôpitaux Luxembourgeois (EHL), Monsieur le Ministre aurait demandé voire exigé des directeurs des hôpitaux de procéder à un arrêt d’embauche de personnel supplémentaire à partir de 2010. Cette exigence aurait été motivée par un probable de la Caisse Nationale de la Santé CCNS pour les années budgétaires 2010 et 2011. Cette logique devrait aussi concerner les médecins: les hôpitaux ne devraient plus affecter de médecins supplémentaires.

Je voudrais donc prier Monsieur le Ministre de la Santé et de la Sécurité sociale de bien vouloir répondre aux questions :

1. Monsieur le Ministre peut-il confirmer les informations susdites ?

2. Si oui, pourrait-il préciser les termes de cette exigence de l’an » des embauches

3. Une augmentation du nombre de patient/es étant plus probable qu’une stagnation (voire diminution), ne serait-ce qu’en raison du vieillissement de la population, une politique restrictive en matière de personnel n’aurait-elle pas comme double conséquence une dégradation de la qualité des soins aux patient/es et une dégradation des conditions de travail des salarié/es et des médecins travaillait dans le secteur hospitalier ?

4. L’exposé des motifs du projet de loi 6068 sur l’emploi des jeunes précise explicitement que « des débouchés pour des CAE (Contrats d’appui-emploi) pourraient ainsi être additionnellement débloqués dans les emplois techniques, administratifs ou d’appoint des secteurs hospitaliers et de soins « . L’arrêt de l’embauche précisément dans ces secteurs n’est. elle pas en contradiction avec les objectifs déclarés de ce projet de loi, et/ou les mesures pour les jeunes viseraient-elles intentionnellement la création d’emplois temporaires et précaires et sous-rémunérés – notamment dans des secteurs où la qualité du service aux usagers est particulièrement importante ?

En vous remerciant d’avance, Monsieur le Président, ainsi que Monsieur le Ministre, je vous prie d’accepter l’expression de ma très haute considération.

André Hoffmann

-> Réponse