mercredi, 21 octobre 2015

Steiergerechtegkeet elo – Pressekonferenz iwwer d’Steierreform.

 

Au courant des vingt dernières années il y a eu un vrai tournant en matière de politique fiscale:

Les entreprises, le capital ainsi que les ménages engrangeant de revenus conséquents ont été fortement détaxés, alors qu’en même temps les impôts indirectes, qu’on peut assimiler à une injustice sociale, ont gagnés en importance. La réforme fiscale annoncée par le gouvernement actuel, mais non-encore discutée en détail, ne va probablement pas inverser cette tendance, mais, au contraire, la conforter davantage.

déi Lénk revendique une réforme fiscale digne de ce nom, qui, en conséquence, rompt avec ce consensus fiscal:

– réduire sensiblement la part des impôts indirects et annuler la récente augmentation de la T.V.A.

– imposer davantage les grandes entreprises

– imposer davantage les revenus du capital

– d’augmenter le taux d’imposition maximum sur l’impôt sur le revenu

Mettre fin à la pratique du « Tax Ruling »!

En plus des réductions d’impôts, qui dans la pratique garantissent d’énormes avantages fiscaux aux multinationales, les soi-disant « Tax Rulings » ont été instaurés et développés de plus en plus.  Ainsi, la Commission européenne vient de réprimander Fiat Finance and Trade et a déclaré ses pratiques fiscales comme étant illégales. Cependant, le gouvernement luxembourgeois a déjà contesté l’illégalité de cette pratique dans une prise de position, et a annoncé de s’y opposer et d’examiner la décision de la Commission européenne.

déi Lénk invite le gouvernement luxembourgeois de:

– respecter et d’accepter cette décision de la Commission européenne et de réclamer de suite les impôts non-payés par Fiat Finance and Trade

– de mettre un terme à la pratique des « Tax Ruling » et de respecter ainsi sa propre législation en matière de fiscalité.

Pour une réforme fiscale juste!

Présentation Powerpoint

Présentation Powerpoint Vendredi Rouge « Wéi eng Steierreform wëlle mir? »